De Anja Hilling

Mise en scène de Nicolas Berthoux

Création 2019

"- Un jour, un homme a vécu la plus parfaite histoire d’amour. Celle-ci doit maintenant se répéter, la même femme, le même homme, dix-neuf ans plus tard. Va-t-il la reconnaître ? 

- Une femme se tient devant une porte. Elle dit qu’elle est de retour. Mais elle est morte il y a trois ans. La laissera-t-on entrer ? 

- Un homme s’excuse. Il a assisté au meurtre d’une femme et n’est pas intervenu. Mais le meurtre n’a jamais eu lieu. La femme vit. Se sent-il mieux pour autant?"

L’odyssée sur les chemins obscurs de la mémoire est lancée. Trois histoires s’entrelacent, s’entrechoquent, se répondent, se vivent...ou pas. 
Trois actes (la pensée, les blessures, le cœur) d’une « écriture rapide et dense » sondent le soi de chair et d’âme. 
Ce triptyque interroge sur les facultés de tout un chacun d’appréhender le souvenir, sur les perceptions du passé et du présent, sur les facéties du souvenir et sur l’omniscience. 

Hic et nunc, ici et maintenant, voici la seule vérité à laquelle l’être peut se raccrocher; le souvenir, en tant qu’élément de la mémoire, n’est plus que spéculation et engendre la blessure, la fêlure. 

Traduit de l’allemand par Jörn Cambreleng Texte publié aux éditions Théâtrales, éditeur et agent de l’autrice

Distribution en cours

Copyright @2015 Compagniemetis - Réalisation bastosvictor.fr